Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actualités › Actu

Tourisme social, quel avenir?

Courant juin, les organismes du tourisme social ont annoncé leur réouverture pour les congés des familles, en juillet et août, et dès septembre, pour accueillir les retraités. Cette crise majeure entraîne des changements dans les attentes sanitaires et les possibilités financières des vacanciers, dans les modes de transport utilisés, qui impacteront la reprise et le contenu des activités. Pour autant, il faut un engagement fort en faveur du droit à l’accès à des vacances de qualité pour tous, tout au long de la vie. Les séjours Bourse solidarité vacances et Seniors en vacances organisés par LSR y contribuent grandement depuis des années.

Reconstruction collective

Les acteurs du tourisme social sont prêts à jouer un rôle important dans la reconstruction collective, grâce à leur savoir-faire en matière d’accueil, de lien social, de mixité et d’innovations sociales et touristiques. Par an, ce sont 5 millions de vacanciers, sur 19 millions de nuitées, qui en profitent. Des mesures financières doivent être mise en œuvre immédiatement pour assurer la pérennité des structures et au-delà, pour les prochaines années. Il est nécessaire de préserver une offre de vacances de qualité au cœur des territoires. Les aides financières doivent privilégier les offres en région plutôt qu’à l’international.

Un fonds national de soutien à la filière du tourisme social et solidaire peut être mis en place pour maintenir les activités et soutenir l’investissement dans le patrimoine ainsi que d’autres besoins d’avenir, digitalisation, spécialisation, formation… Ce fonds porté par la Caisse des dépôts pourrait associer des partenaires publics nationaux et régionaux ainsi que des mutuelles. Les assurances doivent jouer leur rôle en couvrant, sans surcoût, une partie des pertes d’exploitation.

Ouvert à tous

Le tourisme social représente des dizaines de milliers d’emplois très divers pour des jeunes salariés ou des travailleurs plus confirmés. Pour soutenir l’emploi du secteur, il est souhaitable de reporter la réforme de l’assurance chômage, voire l’annuler. Il est indispensable de favoriser le départ en vacances des Français dans toutes les situations de la vie:

• pour les plus jeunes pendant les vacances scolaires et en classes de découvertes, l pour les familles avec des dispositifs de vacances à tarifs réduits et l’amélioration de l’obtention des Chèques-Vacances,
• pour les personnes en situation de handicap avec le soutien actif de séjours de vacances adaptées,
• pour les retraités, en amplifiant le programme Seniors en vacances porté par l’ANCV en élargissant les financeurs aux mutuelles, par exemple. Les retraités pourraient, aussi, bénéficier des Chèques Vacances en partenariat avec les caisses de retraite et abondés par l’État. Le tourisme social est l’outil pour des vacances de qualité à des prix accessibles à tous. Il convient d’y penser pour nos prochains séjours collectifs ou personnels.

Patrick Brechotteau


LSR REPREND SES ACTIVITÉS 

La Fédération LSR et ses associations ont continué à tisser des liens de solidarité avec les adhérents pendant les semaines de confinement, malgré les activités culturelles ou de voyages arrêtées. Les associations locales reprennent progressivement leurs activités de proximité dans leurs locaux, puis ce sera celles liées à la culture et aux loisirs, avec l’ouverture des musées et expositions, et les randonnées. Enfin, la douzaine de nos partenaires du tourisme social ont rouvert leurs centres courant juin. Dès début septembre, les premiers séjours BSV vont se dérouler en bord de mer ou à la montagne. Les associations locales vont aussi organiser leurs séjours pour le plus grand plaisir des adhérents. Les retraités ont besoin de rencontres, de fraternité, de solidarité. Des milliers de retraités ont LSR pour cela!


LA SOLIDARITÉ ET LA SÉCURITÉ SOCIALE

L’actualité de ces derniers mois a démontré l’importance de la Sécu dans la vie de chacun. À l’occasion des 75 ans de la Sécurité sociale, la Fédération LSR organise un séjour fraternel et solidaire, du 10 au 17 octobre, dans le centre de vacances de VVF à Évian. Près de 250 retraités pourront débattre avec des participants de l’UCR-CGT, de l’IHS-CGT, avec Michel Étievent, écrivain et historien d’Ambroise Croizat, et Jean-François Naton, vice-président du CESE autour de son livre Pour d’autres jours heureux. Durant cette semaine, des activités culturelles et touristiques seront proposées. Programme et inscriptions sur le site de la Fédération LSR (www.lsrfede.fr) et dans les associations.


ANCV: MAIN BASSE SUR L’ARGENT DU SOCIAL DES RETRAITÉS

Le gouvernement a ponctionné 30 millions d’euros sur les fonds sociaux de l’Agence nationale pour les Chèques-Vacances, réservés à l’aide aux retraités. Depuis sa création, LSR est partenaire de l’ANCV pour permettre aux retraités à faibles ressources de partir en vacances grâce aux séjours Bourses solidarité vacances (BSV) et Seniors en vacances (SEV).

Chaque année, plusieurs milliers de retraités bénéficient de ce partenariat. La Fédération LSR et ses 150 associations locales ont décidé de répliquer rapidement par une pétition adressée au Premier ministre. Reprise par le groupe des neuf syndicats et associations de retraités, elle est disponible sur le site internet de la fédération www.lsrfede.fr. Avec déjà plusieurs centaines de signatures, une autre pétition, intitulée « Non au racket de l’État sur le droit aux vacances des retraités », est disponible sur change.org.


 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Taxe d'habitation : degrevement ou pas ? Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Jean Pierre Grenon

Le physique d’un rugbyman et l’allure chaloupée, Jean-Pierre Grenon a le regard malicieux de ceux qui en savent long sur la vie syndicale et sociale.

Lire la suite